Décès de Mr Vauxeur


René Vauxeur

Hommage à Monsieur Vauxeur de la part de Mme Colette MELOT, Sénatrice de Seine et Marne, Premier Adjoint au Maire et Présidente de l’ARIM : 


 

Hommage à René VAUXEUR (1918-2013)

 

 

Après une vie d’engagement pour sa famille, son pays, sa ville, René VAUXEUR nous a quittés le 27 décembre 2013.

Sa dernière sortie officielle remonte à l’inauguration des sculptures d’artistes français et allemand mises en place dans les Jardins de l’Hôtel de Ville de Melun le 5 octobre 2013, symboles de la Commémoration du cinquantième anniversaire du Traité de l’Elysée.

Au regard de sa vie, c’est avec une grande émotion que nous avons partagé cet instant avec lui.

 Après cinq ans de captivité en Allemagne, près d’Ulm en Prusse orientale, René VAUXEUR revint à Melun en 1945.

 C’est tout naturellement et aux côtés de tous ceux qui avaient vécu et partagé la même expérience, qu’il fonde l’Association des Anciens Combattants et Prisonniers de Guerre (A.C.P.G.).

Gabriel BINOIS, Melunais bien connu, en a été le premier Président, avant d’être Président du Comité d’entente des Anciens Combattants et Victimes de Guerre et René VAUXEUR le Trésorier.

Sous l’impulsion de ceux que l’on a appelé les « Pères de l’Europe », plus particulièrement Robert SCHUMAN et Jean MONNET, de nombreuses initiatives furent mises en oeuvre pour promouvoir et installer la paix sur le continent européen bien avant 1950.

Dès lors, les premiers jumelages dans les régions transfrontalières furent signés.

Le Plan Schuman en 1949 et la Déclaration de Robert Schuman en 1950 puis la création de la CECA font incontestablement dates dans l’histoire contemporaine.

Ceux qui avaient vécu la terrible expérience de la guerre, celle de la captivité et je n’oublie pas les résistants, ont adhéré à l’idée de la paix.

Mais c’est le Traité de l’Elysée signé en janvier 1963 par le Chancelier Konrad ADENAUER et le Général de GAULLE qui marque le pas décisif vers l’Europe que nous connaissons aujourd’hui.

Les ACPG de Seine-et-Marne et en particulier de Melun ont participé activement à cet élan.

Après des contacts entre l’association de Seine-et-Marne et celle du Bade Württemberg, des initiatives ont été prises de part et d’autres du Rhin.

Et c’est ainsi que quatre Melunais, René VAUXEUR, Gabriel BINOIS, Marcel AUBRY et Paul AYRAL sont allés en 1965 à la rencontre de ceux qui avaient vécu, comme eux, la guerre et la captivité et qui aspiraient à partager un même idéal : la paix et la confiance en l’avenir.

Dès cet instant, ils n’ont eu de cesse que de mettre en relation des associations et d’organiser des échanges.

D’indéfectibles amitiés se sont nouées entre familles, amitiés qui perdurent encore aujourd’hui.

Le Maire de Stuttgart-Vaihingen, Wolfgang MEINHARDT, n’est autre que le fils de l’un des ACPG allemands qui participaient à la première rencontre en 1965.

Pendant vingt ans, des centaines de lycéens, des sportifs, des sapeurs-pompiers, des musiciens prennent part à ces échanges.

Pour autant, il faudra attendre pour vaincre les réticences et c’est Jean MALPEL, élu Maire de Melun en 1983, qui officialisera le jumelage entre MELUN et STUTTGART-VAIHINGEN en 1985.

Cela fera trente ans qu’une nouvelle page a été écrite, la première page de l’histoire de l’Association pour les Relations Internationales de Melun (A.R.I.M.).

Afin de donner une place aux ACPG dans le jumelage, l’ARIM a été créée en 1985.

Gabriel BINOIS en a été le premier Président et René VAUXEUR, une fois encore le Trésorier, rôle qui lui allait si bien.

Depuis, des milliers de Melunais se sont rencontrés et en particulier des jeunes.

L’article 1er des statuts de l’ARIM prévoit en effet la nécessité de favoriser et de promouvoir les rencontres internationales et plus particulièrement en faveur de la jeunesse.

A la mort de Gabriel BINOIS, René VAUXEUR est devenu Président des ACPG et j’ai été élue Présidente de l’ARIM en 1989.

René VAUXEUR en a été le Trésorier jusqu’en septembre 2011.

Nous n’appartenions pas à la même génération mais ensemble nous avons formidablement œuvré afin d’entretenir la mémoire et favoriser l’ouverture de notre ville sur l’Europe.

L’ARIM qui n’aurait jamais vu le jour sans l’initiative et la détermination exemplaires des ACPG est devenue une association florissante avec pour principale ambition le soutien aux échanges scolaires en mettant l’accent sur l’enseignement des langues, indispensables pour la compréhension des peuples.

C’est dans cet esprit que nous avons débuté par l’enseignement de l’Allemand et de l’Anglais pour deux groupes d’une dizaine de personnes, puis se sont ajoutés les cours d’Espagnol, d’Italien, de Russe et plus tard de Chinois et d’Arabe classique.

Aujourd’hui, plus de cinq cents étudiants fréquentent ces cours chaque année, ce chiffre étant en constante progression.

René VAUXEUR a toujours compris que l’ouverture sur le monde était une nécessité à notre époque.

L’ARIM a aidé des milliers de collégiens, de lycéens de notre ville et a mis en oeuvre deux autres jumelages en 1990 avec SPELTHORNE (Grande-Bretagne) et en 2001 avec CREMA (Italie).

Parallèlement aux jumelages, le programme Melun Ville d’Europe créé en 1992 a permis à des milliers d’enfants scolarisés dans nos écoles élémentaires, de bénéficier des multiples activités proposées, de rencontrer des enfants de 7 pays européens et ainsi d’être sensibilisés à l’idée de citoyenneté européenne.

Rien de tout cela n’aurait existé sans les ACPG qui ont choisi de se tourner vers l’avenir et la paix.

C’est avec beaucoup d’émotion et de gratitude que j’évoque cette page de notre histoire locale.

Aujourd’hui l’ARIM poursuit son œuvre avec l’appui de l’actuel Maire de Melun, Gérard MILLET dans la continuité de son prédécesseur, Jacques MARINELLI, et du Conseil municipal.

Tous les établissements scolaires de Melun savent que pour mettre en place des projets internationaux, l’ARIM peut être sollicitée.

Les relations entre MELUN et STUTTGART-VAIHINGEN se portent bien.
Les amitiés sont solides.
Les ACPG ont accompli leur devoir et ont transmis le relais aux générations suivantes. Il appartiendra à ceux qui nous suivront de continuer.

Il m’a paru important de témoigner et rendre hommage à René VAUXEUR, qui fut pour moi un grand ami et un Melunais exemplaire.

                                                                                     


                                                                             Colette MELOT


                                                                               Sénatrice de Seine-et-Marne   

                                                               Première adjointe au Maire de Melun 

                                                                                   Présidente de l’A.R.I.M. 

                                                                          

 








Article de la République de Seine et Marne du 6 janvier 2014


« Ce Melunais, retraité de la Caisse de Sécurité Sociale, où il a terminé sa carrière comme chef de division, avait connu des périodes mouvementées au cours de sa vie.

Incorporé dans l’armée française en 1939, il est fait prisonnier en 1940 et mis en captivité en Prusse orientale. A sa libération en 1945 il rejoint Melun où il crée l’Association des Anciens Combattants Prisonniers de Guerre. En 1963 suite au fameux traité d’amitié entre la France et l’Allemagne, la région de Stuttgart souhaita engager des pourparlers d’amitié avec Melun. 

En 1965 René Vauxeur se rendit à Stuttgart-Vaihingen avec 3 autres représentants melunais : MM Binois, Aubry et Ayral pour envisager un jumelage entre les associations d’anciens combattants. Ces discussions se termineront par un jumelage officiel des deux villes.

« M Vauxeur a été l’un des quatre melunais à l’origine de ce jumelage Outre-Rhin » nous a confirmé la sénatrice Colette Melot, adjointe au maire et présidente de l’Arim. « René Vauxeur a rejoint l’association pour les relations internationales dès l’année 1985 comme trésorier jusqu’en 2012 », sachant que l’ARIM compte 800 adhérents. René Vauxeur, toujours président des ACPG, s’est occupé de nombreuses associations melunaises comme la Confrérie des Chevaliers du Brie où il était contrôleur de gestion.

Sa dernière sortie officielle a été l’inauguration des statues franco-allemande dans le parc de la mairie en octobre dernier, en fauteuil roulant. 

Ces obsèques ont eu lieu vendredi 3 janvier, église Notre Dame, en présence de ses 3 enfants, 5 petits-enfants, ses neveux et nièces. 

Mr Gérard Millet, maire de Melun était présent aux côtés de Mr Meinhardt, maire de Vaihingen. »